Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le "patrimoine épigénétique" des spermatozoïdes bovins : variations physiologiques et pathologiques du méthylome spermatique

Résumé : L’épigénome du spermatozoïde mature est unique. En effet, il joue un rôle fondamental dans l’acquisition des propriétés morphologiques et fonctionnelles du spermatozoïde sans être en lien direct avec une activité transcriptionnelle. D’autre part, alors qu’il est le fruit de remaniements épigénétiques ayant démarré dès la vie fœtale, sa destinée est d’être reprogrammé rapidement après la fécondation. Malgré la large diffusion de semence bovine sur le marché de l’insémination artificielle, il existe peu de données sur la méthylation de l’ADN dans le spermatozoïde bovin. Nous avons d’abord caractérisé le méthylome spermatique bovin en comparaison avec des cellules somatiques adultes, et montré que certaines familles de séquences répétées (satellites, rDNA) présentaient un taux de méthylation très faible dans les spermatozoïdes. La surreprésentation de ces séquences dans le génome bovin, ainsi que leur faible méthylation, pourraient expliquer pourquoi les spermatozoïdes bovins présentent un taux de méthylation global plus bas que les spermatozoïdes d’autres espèces de mammifères. Nous avons ensuite étudié les paramètres intrinsèque (race du taureau), physiologique (âge à la production de semence) et pathologique (anomalies morphologiques des spermatozoïdes) associés à des variations du méthylome spermatique. La race, qui se confond avec l’origine géographique des taureaux étudiés (Holstein, Montbéliarde, Normande, Charolais, Blanc Bleu Belge et Abondance), semble modeler le méthylome spermatique au-delà de la présence de polymorphismes de séquence inter-races. Des taureaux de races différentes pourraient donc transmettre à leurs descendants non seulement des patrimoines génétiques différents, mais également des patrimoines épigénétiques différents. De manière plus surprenante, nous avons mis en évidence un effet majeur de l’âge du taureau au moment de la collecte de semence dans toutes les races étudiées. Les variations du méthylome liées à l’âge semblent quantitativement plus importantes que les perturbations associées à des anomalies morphologiques causant la réforme des taureaux, ce qui pose question sur la collecte de semence à un âge de plus en plus précoce dans les races laitières. Ces données montrent que dans leur ensemble, les pratiques de sélection et d’élevage des reproducteurs, ainsi que de collecte de semence, ont un impact majeur sur le patrimoine épigénétique véhiculé par le spermatozoïde. Il semble légitime de s’interroger sur les répercussions potentielles que pourraient avoir ces variations du méthylome spermatique sur le phénotype de la descendance. La mise en place d’un « contrôle qualité épigénétique » systématique de la semence bovine devient plus que jamais une nécessité, en cette période d’intense restructuration du secteur et de forte évolution des pratiques.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02734129
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 2, 2020 - 1:28:38 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 4:18:30 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02734129, version 1
  • PRODINRA : 447856

Citation

Jean-Philippe Perrier, Eli Sellem, Audrey Prézelin, Maxime Gasselin, Luc Jouneau, et al.. Le "patrimoine épigénétique" des spermatozoïdes bovins : variations physiologiques et pathologiques du méthylome spermatique. 4. Journée de Séminaires du Département Phase sur l'Epigénétique EpiPhase, May 2018, Nouzilly, France. ⟨hal-02734129⟩

Share

Metrics

Record views

82