Exploration des facteurs précoces de mortalité et de croissance des agneaux en allaitement artificiel en conditions contrôlées - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Exploration of early mortality and growth factors for lambs in artificial rearing in controlled conditions

Exploration des facteurs précoces de mortalité et de croissance des agneaux en allaitement artificiel en conditions contrôlées

Abstract

In sheep production, artificial rearing used to save lambs born from large litters often results in uncertain profitability. The objective of this study was to achieve an early multiparameter characterization on a large number of lambs raised in artificial rearing, under standardized conditions to understand their future. A total of 715 Romane lambs, from 5 birth periods, were followed until weaning. Early characteristics such as birth weight, vigour, temperature, and growth were recorded on all lambs and serum IgG assays performed on only one part. Behavioural reactivity at 21 days was characterized by a test on 30% of the lambs. The main reason for artificially feeding a lamb is related to a problem of the ewe in 36% of the cases or of the lamb in 22% of the cases and related to the litter size for the remaining cases. Lambs were weaned on average at 12.5 2.4 kg and at 38 4.7 days of age. The 13% mortality rate is uniformly spread before and after 10 days. The weight at birth and the vigour are related to the survival and growth of the lamb. During the test at 21 days, the lambs who are looking for less proximity to human are the ones with the best vigour and the fastest growth. Beyond the control of the environment, our results confirm that the success of artificial rearing is conditioned by the early physical state and temperament of the young lamb.
Dans les troupeaux ovins de race à viande, l’allaitement artificiel utilisé pour sauver des agneaux surnuméraires se traduit souvent par une rentabilité incertaine. L’objectif de cette étude était de réaliser une caractérisation multiparamétrique précoce sur un grand nombre d'agneaux élevés en allaitement artificiel, en conditions standardisées pour comprendre leur devenir. Un total de 715 agneaux de race Romane, issus de 5 périodes de naissance, ont été suivis jusqu’au sevrage. Des caractéristiques précoces telles que le poids à la naissance, la vigueur, la température, la croissance ont été enregistrées sur l’ensemble des agneaux et le dosage des IgG sériques effectué sur une partie seulement. La réactivité comportementale à 21 jours a été caractérisée au travers d’un test sur 30% des agneaux. La principale raison de mise en allaitement artificiel est liée à un problème détecté chez la brebis dans 36% des cas ou chez l’agneau dans 22% des cas et est liée à la portée multiple pour les cas restants. Les agneaux ont été sevrés à un poids moyen de 12,5 2,4 kg et à un âge moyen de 38 4,7 jours. Le taux de mortalité de 13% se répartit de façon équivalente avant et après 10 jours. Le poids à la naissance et la vigueur sont liés à la survie et la croissance de l’agneau. Lors du test à 21 jours, les agneaux qui recherchent moins la proximité de l’homme sont ceux qui ont la meilleure vigueur et la plus forte croissance. Au-delà de l’importance de la maitrise de l’environnement, nos résultats confirment que la réussite de l’allaitement artificiel est conditionnée par l’état physique et le tempérament du jeune agneau.
No file

Dates and versions

hal-02736508 , version 1 (02-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02736508 , version 1
  • PRODINRA : 458126

Cite

Marie-Madeleine Mialon, Raymond Nowak, Patricia Falourd, Didier Marcon, Eric Delval, et al.. Exploration des facteurs précoces de mortalité et de croissance des agneaux en allaitement artificiel en conditions contrôlées. 24. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (3R), Dec 2018, Paris, France. ⟨hal-02736508⟩
42 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More