Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Relations entre proximité à un marché alimentaire et approvisionnements en fruits et légumes dans l’étude Mont’Panier

Abstract : Introduction et but de l’étude : Le paysage alimentaire, qui peut se définir comme l’ensemble des lieux où il est possible de se procurer des aliments pour une population sur un territoire donné, est un déterminant des comportements d’achats alimentaires rarement étudié en France. Les marchés alimentaires pourraient être un levier pour une alimentation plus durable, en favorisant une production locale et les circuits courts et en proposant des produits de bonne qualité à des prix abordables. Pourtant, les rares études disponibles ne prennent pas en considération ces lieux d’achats alimentaires. L’objectif de notre étude était d’évaluer les associations entre la proximité à un marché et d’une part, la part des dépenses en fruits et légumes et d’autre part, la fréquentation d’un marché. Matériel et méthodes : Les analyses portent sur un échantillon de 409 ménages de la Métropole de Montpellier issus de l’étude transversale Mont’Panier. Les caractéristiques socioéconomiques des ménages ont été collectées grâce à un questionnaire en ligne et leurs dépenses alimentaires ont été estimées par un carnet d’approvisionnement alimentaire combiné à une collecte de tickets de caisse d’un mois. La proximité d’un marché, i.e. distance la plus courte entre les lieux de résidence ou d’activité principale des ménages et le marché le plus proche, a été calculée en utilisant un système d’information géographique. Les associations entre proximité et part des dépenses en fruits et légumes, ainsi que fréquentation d’un marché (oui/non), ont été évaluées avec des modèles multiniveaux ajustés sur les variables socioéconomiques. L’association entre la fréquentation d’un marché et la part des dépenses en fruits et légumes a été évaluée avec des modèles linéaires ajustés. Résultats et Analyse statistique : Les ménages dont le marché le plus proche de leurs lieux de vie était entre 500 et 1000m (β= -0.61 (0.26) ; p= 0.02) et ceux dont le marché le plus proche était à plus de 1000m (β -1.42 (0.30) ; p= <.0001) étaient moins susceptibles de fréquenter un marché, que ceux dont le marché le plus proche était à moins de 500m. Les ménages dont le marché le plus proche était à une distance entre 500 et 1000m (β= -9.50 (4.10) ; p= 0.02) et ceux dont le marché le plus proche était à une distance de plus de 1000m (β= -9.81 (3.89) ; p= 0.01), avaient une part de dépenses en fruits et légumes plus faible que ceux dont le marché le plus proche était à moins de 500m. Enfin, la fréquentation d’un marché était associée à une plus grande part des dépenses en fruits et légumes (β=9.81 (3.70) ; p=0.01). Conclusion : La proximité à un marché est associée à une part des dépenses en fruits et légumes plus importante, probablement via une plus grande fréquentation de marchés. Des analyses supplémentaires seront réalisées afin d’évaluer les facteurs médiateurs qui contribuent à expliquer ces associations. Ces résultats pourront guider les politiques urbaines à mettre en oeuvre les actions appropriées pour améliorer le paysage alimentaire des villes en vue d’une alimentation plus saine et durable.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03164642
Contributor : Daisy Recchia <>
Submitted on : Wednesday, March 10, 2021 - 10:00:18 AM
Last modification on : Tuesday, April 27, 2021 - 2:21:29 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03164642, version 1

Citation

Marlène Perignon, Pascaline Rollet, Simon Vonthron, Coline Perrin, Marion Tharrey, et al.. Relations entre proximité à un marché alimentaire et approvisionnements en fruits et légumes dans l’étude Mont’Panier. Journées Francophones de Nutrition 2020, Nov 2020, Lille (virtual conference), France. 2020, Livre des abstracts. ⟨hal-03164642⟩

Share

Metrics

Record views

23