SEPTODUR - Contribution à la durabilité de la lutte génétique et chimique contre la Septoriose du blé dur par la caractérisation des populations du complexe d’espèces responsable de cette maladie. - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2022

SEPTODUR - Contribution à la durabilité de la lutte génétique et chimique contre la Septoriose du blé dur par la caractérisation des populations du complexe d’espèces responsable de cette maladie.

Thierry Lefèvre
  • Function : Author
Jean-Paul Legoff
  • Function : Author
Franck Lacoudre
  • Function : Author
Céline Duque
  • Function : Author
Carine André

Abstract

Leaf blotch, caused by Zymoseptoria tritici and Parastagonospora nodorum is a major disease complex of wheat worldwide. In France, these diseases have been reported to cause yield losses up to 50% in bread wheat fields. Yield losses are mainly caused by Z. tritici on bread wheat. However, only little information is available in France for epidemics on durum wheat that are increasing in prevalence in recent years. A 3 years survey of leaf blotch on durum wheat and neighbouring bread wheat fields was recently conducted in France, in order to characterize the species complex, study population genetic structure according to host, assess host specificity, characterize cultivar susceptibility and evaluate fungicide sensitivity. Since Z. tritici and P. nodorum cause relatively similar symptoms on wheat, the presence of these two fungal species in infected leaves were tested using microbiological isolation methods and qPCR detection. Z. tritici was detected in all French regions on both durum wheat and bread wheat. On durum wheat, P. nodorum was detected in most French regions. On bread wheat P. nodorum was only quantified at low levels by qPCR. Durum wheat cultivars are more susceptible to P. nodorum than bread wheat cultivars. Similarly, all the durum wheat cultivars were susceptible to Z. tritici. Genomic and genetic analysis of Z. tritici populations showed a genetic structure of populations by host but also by geography for isolated durum wheat populations. Moreover, this genetic differentiation is correlated with the pathogenicity of isolates. Finally, we confirmed the generalization of DMI (DeMethylation Inhibitor) and QoIs (Quinone outside Inhibitors) in Z. tritici populations.
La septoriose, causée par Zymoseptoria tritici et Parastagonospora nodorum est l’une des principales maladies des céréales à paille dans le monde. En France, cette maladie peut entrainer des pertes de rendements jusqu’à 50% pour le blé tendre. Ces pertes sont principalement causées par Z. tritici. Cependant, très peu d’informations sont disponibles pour les épidémies de septoriose sur blé dur qui ont augmenté en fréquence ces dernières années. Dans ce projet, une étude pluriannuelle a été menée pour caractériser le complexe d’espèces de la septoriose du blé dur, étudier la structuration génétique des populations selon l’hôte, évaluer la spécificité d’hôte, caractériser la sensibilité variétale et évaluer la résistance des populations aux fongicides, dans l’objectif d’apporter des solutions efficaces pour lutter contre cette maladie. Grâce à un large échantillonnage et différentes approches méthodologiques, la présence significative de Z. tritici et P. nodorum dans les feuilles symptomatiques de blé dur et donc l’importance de prendre en compte ces deux espèces dans la lutte contre la septoriose du blé dur ont été mises en évidence. Les variétés de blé dur sont plus sensibles à P. nodorum que les variétés de blé tendre. De même, ces variétés ont également montré, en conditions contrôlées, des niveaux de résistance assez faibles à Z. tritici. Les analyses de génomique et génétique des populations de Z. tritici ont montré une structuration génétique des populations en fonction de l’hôte mais également en fonction de la géographie pour les populations de blé dur. De plus, cette différenciation génétique est également associée à la pathogénicité des isolats. Enfin, nous avons confirmé la généralisation de la résistance aux QoIs (Quinone outside Inhibitor) et benzimidazoles, et l’absence de résistance aux SDHI (Succinate DeHydrogenase Inhibitor) en 2013. La résistance aux IDM (Inhibiteurs de la DéMéthylation) est généralisée dans toutes les populations mais les phénotypes majoritaires diffèrent en fréquence dans le Nord et le Sud, ce qui confirme les efficacités contrastées de certains triazoles observées par ailleurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021_Valade_Innovations Agronomiques 84.pdf (1.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03576072 , version 1 (15-02-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Romain Valade, Thomas Caparroy, Oriane Beaudouin, Cindy Vitry, Marie Massot, et al.. SEPTODUR - Contribution à la durabilité de la lutte génétique et chimique contre la Septoriose du blé dur par la caractérisation des populations du complexe d’espèces responsable de cette maladie.. Innovations Agronomiques, 2022, 84, pp.44-58. ⟨10.15454/ncj0-em61⟩. ⟨hal-03576072⟩
134 View
64 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More