Stress thermique prénatal ou postnatal : conséquences sur le comportement, la santé, les performances de croissance et des indicateurs de qualité de viande chez le porc - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Poster Year : 2022

Stress thermique prénatal ou postnatal : conséquences sur le comportement, la santé, les performances de croissance et des indicateurs de qualité de viande chez le porc

Abstract

L’objectif de ce travail exploratoire financé dans le cadre des CI PHASE était de valider l’hypothèse d’un impact du stress thermique anténatal sur le comportement, les performances et les capacités d’adaptation des porcs. Un total de 24 truies (primipares et multipares) réparties en 2 lots de 12 animaux a été utilisé. Du 6ème au 109ème jour de gestation, le lot expérimental a été soumis à un challenge thermique chronique cyclique (variation nycthémérale de 28 à 34°C ; lot GHS) et le lot témoin a été élevé dans des conditions thermoneutres (18 à 24°C ; lot GTN). Le déroulement de la mise bas et la maturité des porcelets nouveau-nés ne sont pas influencés par le traitement thermique des truies en gestation. En lactation, une température rectale plus élevée dans le lot GHS suggère que le stress thermique en gestation perturbe sur le long terme la thermorégulation des truies en particulier chez les primipares. Nos résultats indiquent que la fréquence des problèmes sanitaires immédiatement après le sevrage est plus faible chez les porcelets GTN mais que la réactivité de l’axe corticotrope à 65 j d’âge est plus forte chez les porcelets GHS. A partir de 10 semaines d’âge, 24 femelles du lot GTN et 24 femelles du lot GHS ont été sélectionnées et dans chaque lot, la moitié des animaux a été maintenue dans des conditions thermoneutres (18-24°C ; lots GTN-TN et GHS-TN) et l'autre moitié a été soumise à un stress thermique (28-34°C ; lots GTN-HS et GHS-HS). Indépendamment du traitement pendant la période anténatale, le stress thermique en phase de croissance a des effets négatifs sur la vitesse de croissance. Sur l'ensemble de la croissance, les interactions entre le traitement thermique en gestation et en phase de croissance sur le gain de poids ou l'indice de consommation ne sont pas significatives. Le stress thermique prénatal tend à réduire le poids vif à 20 semaines (-8 kg en moyenne), à augmenter les températures rectale et cutanée et la concentration de cortisol salivaire comparativement aux porcs issus des lots GTN. A l'abattage, les porcs des lots GHS sont plus gras et cet effet est accentué pour le lot GHS-HS. Dans notre étude, le stress thermique en période prénatale a très peu d’effets sur les propriétés musculaires et la qualité de viande. En revanche, les indicateurs de qualité de la viande sont influencés par la température d'élevage en phase de croissance. Le stress thermique post-natal influence les propriétés métaboliques musculaires et les indicateurs de qualité de viande, notamment dans les muscles de la longe et du jambon, à métabolisme majoritairement glycolytique : le pH ultime est augmenté, la perte en eau pendant la maturation réduite et en conséquence l’indice de qualité de viande (jambon) est amélioré, comparé aux porcs élevés à la thermoneutralité. Enfin, nos travaux indiquent que l’environnement thermique prénatal impacte la composition du microbiote mesurée en fin d’engraissement en particulier sur les animaux GHS-HS.
No file

Dates and versions

hal-03716649 , version 1 (07-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03716649 , version 1

Cite

David Renaudeau, Bénédicte Lebret, Isabelle Louveau, Elodie Merlot, Marie-Christine Pere, et al.. Stress thermique prénatal ou postnatal : conséquences sur le comportement, la santé, les performances de croissance et des indicateurs de qualité de viande chez le porc. Journées d'animation scientifique du département Phase, May 2022, Poitiers, France. pp.75, Résumés des crédits incitatifs - JAS 2022. ⟨hal-03716649⟩

Collections

PEGASE INRAE PHASE
40 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More