Changement de regards sur la nature face à l'élévation du niveau de la mer : la place des digues dans la protection des marais côtiers atlantiques - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Changement de regards sur la nature face à l'élévation du niveau de la mer : la place des digues dans la protection des marais côtiers atlantiques

(1) , (2) , ,
1
2

Abstract

L'objet de la communication vise à questionner les rapports entre les humains et les littoraux dans un contexte d'élévation du niveau de la mer. Plus particulièrement, elle prend appui sur une collaboration entre des scientifiques (géographie et économie écologique), des artistes (vidéo et texte poétique) et des gestionnaires d’espaces naturels. La collecte des matériaux artistiques et scientifiques s’est concentrée sur trois marais côtiers des Charente-Maritime : le marais du Fier d'Ars (Île de Ré), le marais de Tasdon (Ville de La Rochelle) et le marais de Moëze-Brouage (sud de Rochefort). Elle s’est déroulée sur chacun des terrains en présence de la géographe et de l’artiste de 2019 à 2020 grâce à des entretiens semi-directifs auprès d’une vingtaine d’acteurs (associatifs, institutionnels, privé et public) et des prises de vidéo. L’analyse des discours et des images ont permis la mise en lumière d’éléments à la fois cognitifs et sensibles, qui a donné lieu à une installation vidéo et sonore intitulée « des digues et des hommes » et exposée à la Maison du Fier sur l’Île de Ré depuis septembre 2020 . La représentation des digues est au cœur de l’œuvre artistico-scientifique en permettant d’observer autrement la place que l’homme laisse à la nature dans ses aménagements. En effet, les digues illustrent notre relation au monde, saisie avec ses forces et ses faiblesses : élever des murs pour se protéger des submersions marines ou laisser revenir la nature en laissant s’effondrer les murs. La seconde solution a été choisie dans deux des marais côtiers (Fier d’Ars et Moëze-Brouage) et questionne sur le devenir de la nature quand la mer monte. Ces investigations permettent aussi de saisir les enjeux d'adaptation au changement climatique à partir d'une réflexion orientée par l'éthique environnementale. Les relations à la nature et les représentations qui leur sont associées orientent les discours comme les actions, les décisions de protection ou de conservation des éléments naturels jugés sensibles, voire irremplaçables. Cette perspective conduit également à s’interroger sur les dimensions spatiale et temporelle qui façonnent les marais, qui les délimitent et qui les bordent en élevant des frontières physiques avec des digues. Au final, il s’agit de questionner les modes d’adaptation à la montée du niveau de la mer en confrontant les différentes représentations de la nature et des liens qui la rattache aux humains.
Fichier principal
Vignette du fichier
Ferrari et al.pdf (3.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03727209 , version 1 (19-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03727209 , version 1

Cite

Anne Gassiat, Sylvie Ferrari, Olivier Crouzel, Jean-Christophe Lemesle. Changement de regards sur la nature face à l'élévation du niveau de la mer : la place des digues dans la protection des marais côtiers atlantiques. Colloque Humanités environnementales, Oct 2021, Montpellier, France. pp.21. ⟨hal-03727209⟩
3 View
1 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More