Impact d’une restriction alimentaire sur les miRNome et protéome du lait chez la vache laitière - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2021

Impact d’une restriction alimentaire sur les miRNome et protéome du lait chez la vache laitière

(1, 2) , (1) , (1) , (3) , (1) , (1) , (4) , (4) , (4) , (2) , (1)
1
2
3
4
Andrea Rau
Denis Laloë

Abstract

En élevage laitier, des stress alimentaires liés à la physiologie de l’animal au début de la lactation ou à des pénuries alimentaires peuvent conduire à un déficit énergétique. Le déficit énergétique impacte directement la composition et la production du lait et parfois même la santé de l’animal. Des outils permettant le suivi du statut énergétique des vaches laitières sont donc essentiels. L’objectif de cette étude était d’observer l’effet de protocoles de restriction alimentaire sur les protéomes et miRNomes du lait afin d’identifier des biomarqueurs potentiels du déficit énergétique chez les vaches. Deux essais de restriction alimentaire ont été menés au milieu de la lactation pour induire un déficit énergétique: une restriction de courte durée mais intense (CI) et une restriction de longue durée mais d’intensité modérée (LM). L’essai CI a impliqué 8 vaches Holstein suivies avant pendant et après restriction. L’essai LM a impliqué 19 vaches Holstein qui ont été alimentées soit ad libitum, dans des conditions témoin (n=9) soit en restriction (n=10). La restriction alimentaire a duré 6 et 29 jours avec un apport en matière sèche réduit de 64 et 20 % de l’apport ad libitum, et a induit un déficit énergétique de -42 et -21 MJ/j, respectivement pour les essais CI et LM. Pour l’étude des protéomes et miRNomes, les échantillons de lait utilisés ont été prélevés avant et 5 jours après le début des périodes de restriction. Les microARN ont été extraits du lait entier, des globules gras, des cellules épithéliales mammaires exfoliées dans le lait et des vésicules extracellulaires avant d’être séquencés. Les protéomes ont été obtenus à partir de lait écrémé par LC-MS-MS. Parmi les 2896 microARN détectés dans le lait, l’abondance de 159 microARN a été affectée par la restriction, principalement dans les vésicules extracellulaires (n=83) et le lait entier (n=85), un peu dans les globules adipeux (n=6), mais pas dans les cellules épithéliales mammaires. Parmi ces 159 microARN, 15 variaient dans deux compartiments différents. 345 protéines ont été identifiées dans le lait, dont 166 pour lesquelles l’abondance a été affectée par la restriction, principalement dans l’essai CI (n=164) et très peu dans l’essai LM (n=8). L’intégration, par multi-level sparse PLS-DA et DIABOLO, de ces données omics avec les données de métabolites du lait, de taux et de productions précédemment obtenues a permis l’identification de 14 marqueurs prédictif du régime alimentaire, communs aux deux essais, qui pourront servir à l’élaboration d’un panel de biomarqueurs du déficit énergétique, utilisable en élevage. Ces expériences ont montré que la restriction alimentaire affecte l’abondance des protéines et des microARN dans le lait. Ces résultats seront vérifiés sur un autre essai en début de lactation et lors d’une restriction alimentaire sans déficit énergétique en milieu de lactation. Ces résultats préliminaires sont prometteurs pour la recherche de biomarqueurs non invasifs du bilan énergétique négatif dans le lait.
Not file

Dates and versions

hal-03747713 , version 1 (08-08-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03747713 , version 1

Cite

Antoine Leduc, Sandrine Le Guillou, L. Bianchi, Lydie Oliveira Correia, Andrea Rau, et al.. Impact d’une restriction alimentaire sur les miRNome et protéome du lait chez la vache laitière. Glande mammaire lait / Galactinnov, Nov 2021, En ligne, France. ⟨hal-03747713⟩
29 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More