Sens chimiques et prise alimentaire au cours du développement avant la puberté - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Médecine des Maladies Métaboliques Year : 2022

Sens chimiques et prise alimentaire au cours du développement avant la puberté

Abstract

Children are sensitive to very fine variations in taste and smell in their environment. From the end of gestation, gustation and olfaction are functional, which allow the newborn to show very fine discrimination abilities of the flavors and odors that are presented to him/her, in particular when they have a particular biological significance. In the gustatory domain, preferences towards different flavors are very contrasted from birth but also evolve under the effect of food experiences, and the individual level of sensitivity can modulate the appreciation of a food. In contrast, in the olfactory domain, preferences are not very strong at birth, except for preferences for certain odors of the mother's food, transmitted in the amniotic fluid. The odors thus acquire their hedonic connotation under the effect of experience and food-related learning. Thus, around the first year, olfactory preferences become more marked. Neophobic eating behaviors are more marked in children who are odor-sensitive.
Les enfants sont sensibles à de très fines variations gustatives et olfactives dans leur environnement. Dès la fin de la gestation, gustation et olfaction sont fonctionnels, ce qui permet au nouveau-né de manifester des capacités de discrimination très fines des saveurs et odeurs qui lui sont présentées, en particulier lorsqu’elles ont une signification biologique particulière. Dans le domaine gustatif, les préférences envers les différentes saveurs sont très contrastées dès la naissance mais évoluent aussi sous l’effet des expériences alimentaires, et le niveau individuel de sensibilité peut moduler l’appréciation d’un aliment. Dans le domaine olfactif, au contraire, les préférences sont peu contrastées à la naissance, à l’exception des préférences pour certaines odeurs de l’alimentation de la mère, transmises dans le liquide amniotique. Les odeurs acquièrent ainsi leur connotation hédonique sous l’effet des expériences et des apprentissages alimentaires. Ainsi, autour de la première année, les préférences olfactives deviennent plus marquées. Les comportements alimentaires de type néophobes sont plus marqués chez les enfants plus sensibles aux odeurs.
No file

Dates and versions

hal-03784078 , version 1 (22-09-2022)

Identifiers

Cite

Sophie Nicklaus. Sens chimiques et prise alimentaire au cours du développement avant la puberté. Médecine des Maladies Métaboliques, 2022, 16 (6), pp.509-516. ⟨10.1016/j.mmm.2022.08.003⟩. ⟨hal-03784078⟩
30 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More