Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Prise en compte de la biodisponibilité des nutriments lors de l’identification de régimes alimentaires plus durables : la consommation de viande est-elle toujours à réduire ?

Résumé : Les problèmes actuels de santé publique et d’environnement nécessitent d’identifier des changements de régimes qui améliorent la qualité nutritionnelle et réduisent l’impact environnemental de notre alimentation. Une approche d’optimisation de l’alimentation a été utilisée pour déterminer si la prise en compte de la biodisponibilité des nutriments pourrait avoir une influence sur la composition, en particulier en viande, d’une alimentation plus durable. Deux régimes aussi proches que possible du régime moyen observé chez les adultes et ayant un impact environnemental réduit d’au moins 30 % ont été obtenus : dans le premier modèle (NE), le respect des apports nutritionnels recommandés était imposé pour tous les nutriments ; dans le deuxième modèle (NEB), l’adéquation nutritionnelle a été mieux assurée en prenant en compte la biodisponibilité du fer, du zinc, des protéines et de la vitamine A. La quantité totale de viande, égale à 110 g/j et à 168 g/j dans le régime moyen observé chez les femmes et les hommes respectivement, a diminué de 78 % et 67 % pour les femmes, et de 68 % et 66 % pour les hommes, dans les régimes NE et NEB, respectivement. La quantité de viande de ruminant, égale à 36 g/j et 54 g/j dans le régime moyen observé chez les femmes et les hommes respectivement, a encore plus sévèrement diminué de 84 % et 87 % pour les femmes, et de 80 % et 78 % pour les hommes, dans les régimes NE et NEB, respectivement. La part des protéines d’origine animale a diminué dans les deux régimes modélisés, passant d’environ 66 % dans les régimes observés à un peu plus de 50 % dans les régimes alimentaires modélisés. Il est donc nécessaire de réduire la consommation de viande des adultes français pour tendre vers une alimentation plus durable, et la prise en compte de la biodisponibilité des nutriments ne semble pas remettre en cause cette conclusion.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [59 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02623581
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mardi 26 mai 2020 - 08:38:17
Dernière modification le : jeudi 5 novembre 2020 - 12:00:15

Fichier

2019_Perignon_Darmon_Amiot_Cah...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Citation

Marlène Perignon, Tangui Barre, Rozenn Gazan, Florent Vieux, Valérie Micard, et al.. Prise en compte de la biodisponibilité des nutriments lors de l’identification de régimes alimentaires plus durables : la consommation de viande est-elle toujours à réduire ?. Cahiers de Nutrition et de Diététique, Elsevier Masson, A paraître, 54 (6), pp.336-346. ⟨10.1016/j.cnd.2019.06.004⟩. ⟨hal-02623581⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

650

Téléchargements de fichiers

93