Détection de problèmes techniques à partir de données individuelles d’abreuvement de truies gestantes - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Poster Year : 2022

Detection of technical problems from individual water consumption of gestating sows

Détection de problèmes techniques à partir de données individuelles d’abreuvement de truies gestantes

Abstract

Besides farmer observations, new technology such as connected troughs allows for individual and automatic monitoring of gestating sows. The aim of this study was to determine whether technical malfunctioning in the gestation room can be detected from records of individual water intake. Data were collected for 52 gestating sows during two types of induced stress events: thermic stress (hot and cold) and feeding stress, due to the closing of an automatic feeder. Data were analyzed using a smoothing method in R software (“fda” package) that can smooth data to varying degrees to detect potential disruptions. A specificity/sensitivity analysis was then conducted. Initial results showed that gestating sows drank a mean of 8.8 L of water/d, at a frequency of 14.5 visits/d and for a global duration of 9.5 min/d. One to four perturbations per gestation were detected by the smoothing methods. The specificity analyses highlighted that the event-detection method was more than 95% specific and thus able to detect nearly all true negative individuals. But the sensitivity was very low (9.4%). In conclusion, too few technical malfunctions can be detected from records of individual water intake. The method needs to be more accurate; one solution could be to apply it simultaneously to more variables.
L’eau est un besoin physiologique essentiel, pour les animaux d’élevage (Anses, 2018). De nombreux facteurs sont susceptibles de faire varier la quantité d’eau bue par les animaux, comme l’élévation de la température. Une étude réalisée sur deux bandes de 20 truies gestantes avec exposition à des températures supérieures à 30°C a mis en évidence une consommation passant de 9,9 L/j à température basale (18,7°C) à 12,2 L/j lors du stress chaud (Abarnou, 2021). L’étude de Massabie (2001) sur des porcelets illustre également une augmentation du volume d’eau bue par jour de 1,4 L quand la température avoisine 28°C par rapport à la température basale de 17°C. Une situation de compétition est également susceptible de modifier le comportement d’abreuvement. En situation de compétition alimentaire, comme lors de la fermeture d’un distributeur automatique de concentrés (DAC), il a été montré que les porcs dominants ont tendance à consommer de l’eau en excès alors que les plus subordonnés peuvent se retrouver déficitaires (Turner et al., 1999). L’objectif de cette étude est de déterminer si l’enregistrement continu et individualisé du comportement d’abreuvement des truies gestantes permet de détecter précocement certains évènements de dysfonctionnements techniques du matériel d’élevage (DAC, abreuvoirs) présents dans la salle ou des stress thermiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
s13.pdf (763.7 Ko) Télécharger le fichier
S13_Nizzi.pdf (1.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03627934 , version 1 (15-09-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03627934 , version 1

Cite

Ellynn Nizzi, Anne Boudon, Charlotte Gaillard. Détection de problèmes techniques à partir de données individuelles d’abreuvement de truies gestantes. 54. Journées de la Recherche Porcine (JRP), Feb 2022, En ligne, France. Ifip, Journées de la Recherche Porcine en France, 54, pp.375-376, 2022, 54èmes journées de la recherche porcine. ⟨hal-03627934⟩
20 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More