Goat kid’s adaptation to weaning (feed and environment change): physiological and behavioural responses - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2022

Goat kid’s adaptation to weaning (feed and environment change): physiological and behavioural responses

Adaptation des chevrettes au sevrage (changement d'alimentation et d'environnement) : réponses physiologiques et comportementales

(1) , (1) , (2) , (3) , (4, 3) , (2) , (5) , (6) , (6)
1
2
3
4
5
6

Abstract

The weaning period is a stressful time for young farm animals. We compared the physiological and behavioural responses of weaned (defined here as the cessation of milk feeding associated with a change of environment) goat kids to un-weaned ones. Fifty-two kids, distributed in two groups (2x26) according to age and weight criteria, were reared in two pens in the experimental station INRAE PEGASE-IEPL’s nursery and fed with milk, straw and concentrated feed. At D0, the goat kids from one of the pen was loaded into a van, driven for 5 minutes and then unloaded in a different pen in the goat stable where they did not receive milk (SEV treatment), while the other group stayed in the nursery and still received milk (T treatment). Fifteen individuals were selected in each groups according to age and weight criteria, upon which blood samples were taken on D-1, D0 (1h after weaning), D+1 and D+7. Their behaviour was recorded on camera for 3h (from 2 to 5 P.M.), 3 times before (D-4, D- 2 and D-1) and after D0 (D+1, D+2 and D+6). Blood cortisol was higher in T treatment compared to SEV treatment at D+1 (P<0.05). Indicators of oxidative stress were affected by day (P<0.05), but identically in both groups. At D0, the percentage of lymphocytes tended to decrease (P=0.053) and of neutrophils was increased (P<0.05) compared to D-1 in SEV, while it was stable over time in T. The lymphocyte proliferation response was comparable to D-1, tended to be increased at D+1 (P=0.08) and was significantly greater at D+7 (P<0.05) in SEV compared to T. After D0, kids of the SEV treatment were less frequently lying down compared to the T treatment at D+1 and D+2 (P<0.001). The feeding and drinking behaviours were more frequent for the SEV treatment than the T treatment at D+1, D+2 and D+6 (P<0.01). Exploration was more frequent for the SEV treatment than the T treatment at D+1 and D+2 (P<0.05). The weight of the goat kids was not significantly different between the 2 groups at D+7 (treatment T: 21,2 ± 2,6 kg ; treatment SEV: 20,2 ± 1,9 kg). In conclusion, the weaning carried out under the conditions of the experiment (cessation of milk feeding associated with a change of environment) induced early physiological variations and others later, up to a week after D0 and also affected the goat kids’ behaviour moderately, revealing a process of adaptation to weaning and change of environment.
La période de sevrage est une étape stressante pour les jeunes animaux d'élevage. Nous avons comparé les réponses physiologiques et comportementales de chevrettes au sevrage (défini ici comme l'arrêt de l'alimentation lactée associée à un changement de bâtiment) à celles de chevrettes non sevrées. Cinquante-deux chevrettes réparties en deux groupes (2x26), selon des critères d'âge et de poids, ont été conduites dans deux enclos de la nurserie de l'installation expérimentale INRAE PEGASE-IEPL et alimentées avec du lait distribué à la louve, de la paille et des concentrés. A J0, les chevrettes de l'un des enclos ont été chargées dans une fourgonnette, transportées 5 minutes puis déchargées dans un enclos de la chèvrerie où elles ne recevaient plus de lait (lot SEV), tandis que les chevrettes de l'autre enclos restaient dans la nurserie et continuaient de recevoir du lait (lot T). Un sous-effectif de 15 chevrettes par lot a été sélectionné sur des critères d'âge et de poids, sur lequel des prises de sang ont été faites à J-1, J0 (1h après sevrage du lot SEV), J+1 et J+7. Leur comportement a été enregistré via des caméras pendant 3h (14-17h), à 3 reprises avant (J-4, J-2 et J-1) et après J0 (J+1, J+2 et J+6). Le cortisol sanguin était supérieur dans le lot T par rapport au lot SEV à J+1 (P<0,05). Les indicateurs de stress oxydant ont été affectés par le jour (P<0,05), mais de façon identique dans les deux lots. A J0, le pourcentage de lymphocytes tendait à diminuer (P=0,053) et celui de neutrophiles était accru (P<0,05) en comparaison de J-1 dans le lot SEV, tandis qu'il était stable au cours du temps dans le lot T. La réponse de prolifération des lymphocytes était comparable à J-1, tendait à être accrue à J+1 (P=0,08) et était significativement plus importante à J+7 (P<0,05) dans le lot SEV par rapport au lot T. Après J0, les chevrettes du lot SEV se couchaient moins fréquemment par rapport au lot T à J+1 et J+2 (P<0,001). Dans le lot SEV, les comportements d'alimentation et d'abreuvement étaient plus fréquents à J+1, J+2 et J+6 par rapport au lot T (P<0,01), et ceux d'exploration étaient plus fréquents à J+1 et J+2 (P<0,05). Le poids des chevrettes n'était pas significativement différent entre les deux lots à J+7 (lot T : 21,2 ± 2,6 kg ; lot SEV : 20,2 ± 1,9 kg). En conclusion, le sevrage, effectué dans les conditions de l'expérimentation (arrêt de l'alimentation lactée associé à un changement de bâtiment) ont induit des variations physiologiques précoces et d'autres plus tardives jusqu'à une semaine après le sevrage, alors que l'impact sur le comportement des chevrettes était modéré, témoignant d'un processus d'adaptation à ces événements.
Fichier principal
Vignette du fichier
Berthelot_3R_article_def.pdf (205.19 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03924634 , version 1 (05-01-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03924634 , version 1

Cite

Berthelot Marianne, Andrade Ariane, Marie-Madeleine Mialon, Blandine Gausserès, Gilles Foucras, et al.. Adaptation des chevrettes au sevrage (changement d'alimentation et d'environnement) : réponses physiologiques et comportementales. 26. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (3R 2022), Idele; INRAE, Dec 2022, Paris, France. pp.à venir. ⟨hal-03924634⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More