VALEUR NUTRITIVE DE LUZERNE ARBORESCENTE, DE CHOU, ET DE SEIGLE HERBACÉ, EN CUNICULTURE BIOLOGIQUE - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2022

VALEUR NUTRITIVE DE LUZERNE ARBORESCENTE, DE CHOU, ET DE SEIGLE HERBACÉ, EN CUNICULTURE BIOLOGIQUE

Abstract

The development of organic rabbit farming (AB) or with access to grassland is limited by the lack of technical references, particularly on the ingestion of grazed plants and their nutritional value. Three trials were conducted with two groups of 5 rabbits (80 days old) each housed in individual movable cages on pasture, fed ad libitum with either the studied forage or with the forage and a pelleted feed. Three green forages were studied: tree alfalfa, rye (grass stage) and cabbage. An additional group (Control) received only the pelleted feed. During the adaptation period (7 days) the cages were moved daily, and then remained fixed during the digestibility measurement period (4 days), where a board was installed under the cage to perform a total faeces collection. The gross intake (fresh) of alfalfa averaged 240 g/d (90 g DM/d), while that of cabbage reached 664 g gross intake (96 g DM/d), and that of grass rye reached 411 g/d (56 g DM/d). The protein digestibility of the three green forages distributed alone exceeds 80%. Energy digestion is very high for cabbage (86.7%), high for alfalfa (76.2%), but moderate for rye (61.8%). The concentration of digestible protein and energy is: 37 g DP/kg fresh and 4.68 MJ ED/kg for tree alfalfa; 23 g DP/kg and 1.75 MJ ED/kg fresh for cabbage, and 31 g DP/kg and 1.34 MJ ED/kg fresh for grass rye. The nutritive value of other forages or feedstuffs should be measured, in order to constitute feed tables for grazing rabbits
Le développement de la cuniculture biologique (AB) ou avec accès à une prairie est limité par le manque de références techniques, notamment sur l'ingestion de végétaux pâturés et leur valeur nutritive. Trois essais ont été conduits avec chacun deux groupes de 5 lapins (80 jours d'âge) logés en cage individuelle mobile au pâturage, nourris à volonté, avec soit le fourrage étudié, soit avec le fourrage et un aliment complémentaire granulé. Trois fourrages verts sont étudiés: la luzerne arborescente, le seigle herbacé et le chou. Un groupe supplémentaire (Témoin) a reçu seulement l'aliment complet granulé. En période d'adaptation au fourrage (7 jours) les cages sont déplacées quotidiennement, puis restent fixes en période de mesure de la digestibilité (4 jours), où une planche est installée sous la cage afin d'effectuer une collecte totale des fèces. L'ingestion brute (frais) de luzerne est en moyenne de 240g/j (90 g MS/j), alors que celle du chou atteint 664g d'ingéré brut (96 g MS/j), et celle du seigle herbacé atteint 411 g/j (56 g MS/j). La digestibilité des protéines des trois fourrages verts distribués seuls dépasse 80%. La digestion de l'énergie est très élevée pour le chou (86,7%), forte pour la luzerne (76,2%), mais modérée pour le seigle (61,8%). La concentration en protéines digestibles et en énergie sont de : 37 g PD/kg frais et 4,68 MJ DE/kg pour la luzerne arborescente; de 23 g PD/kg et 1,75 MJ DE/kg frais pour le chou, et de 31 g PD/kg et 1,34 MJ DE/kg frais pour le seigle herbacé. La valeur nutritive d'autres aliments fourragers devrait être mesurées, pour constituer de véritables tables d'alimentation fourragère pour le lapin au pâturage.
Fichier principal
Vignette du fichier
2023JRC_comm.Goby_Vf.pdf (1.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04073393 , version 1 (18-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04073393 , version 1

Cite

Jp Goby, Carole Bannelier, O. Faillat, Thierry Gidenne. VALEUR NUTRITIVE DE LUZERNE ARBORESCENTE, DE CHOU, ET DE SEIGLE HERBACÉ, EN CUNICULTURE BIOLOGIQUE. 19èmes Journées de la Recherche Cunicole, INRAE-ITAVI-ASFC, Nov 2022, Le Mans, France. ⟨hal-04073393⟩
15 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More