Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Rapport

Commentaires sur le rapport de surveillance de culture du MON 810 en 2018. Paris, le 25 février 2020

. Comité Scientifique Du Haut Conseil Des Biotechnologies 1 Frederique Angevin 1, 2 Claude Bagnis 1, 3 Avner Bar-Hen 4, 5, 1 Marie-Anne Barny 1, 6 Pascal Boireau 7, 1 Thierry Brévault 8, 1 Bruno Chauvel 1, 9 Cécile Collonnier 1, 10 Denis Couvet 11, 1 Elie Dassa 12, 1 Barbara Demeneix 11, 1 Claudine Franche 13, 1 Philippe Guerche 1, 10 Joël Guillemain 14, 1, 15 Guillermina Hernandez Raquet 1, 16 Jamal Khalife 17, 18 Bernard Klonjkowski 1, 19 Marc Lavielle 1, 20 Valérie Le Corre 1, 9 François Lefèvre 1, 21 Olivier Lemaire 1, 22 Didier Lereclus 1, 23 Rémy Maximilien 24, 1 Eliane Meurs 25 Nadia Naffakh 17, 1 Didier Négre 17, 1 Jean-Louis Noyer 8, 1 Sergio Ochatt 1, 9 Jean-Christophe Pages 26, 1, 3 Xavier Raynaud 1, 6 Catherine Regnault-Roger 1 Michel Renard 1, 27 Tristan Renault 28, 29, 1 Patrick Saindrenan 1, 30 Pascal Simonet 17, 1 Marie-Bérengère Troadec 17, 1 Bernard Vaissière 1, 31 Hubert de Verneuil 12, 1 Jean Luc Vilotte 1, 32
20 XPOP - Modélisation en pharmacologie de population
CMAP - Centre de Mathématiques Appliquées - Ecole Polytechnique, Inria Saclay - Ile de France
Résumé : Les analyses contenues dans le rapport de surveillance de Bayer Agriculture BVBA ne font apparaître aucun problème majeur associé à la culture de maïs MON 810 en 2018. Toutefois, le CS du HCB identifie encore certaines faiblesses et limites méthodologiques concernant la surveillance de la sensibilité des ravageurs ciblés à la toxine Cry1Ab, remettant en question les conclusions du rapport. Le HCB estime notamment que l’utilisation d’une dose diagnostic présente certaines limites pour la détection précoce de l’évolution de la résistance, tant dans son principe intrinsèque que dans sa mise en oeuvre par Bayer, et recommande une méthode alternative de type F2 screen permettant de déterminer la fréquence des allèles de résistance au sein d’une population de ravageurs cibles. Par ailleurs, le HCB formule des recommandations destinées à renforcer la mise en oeuvre des zones refuges pour prévenir ou retarder le développement de résistance à la toxine Cry1Ab chez les ravageurs ciblés. Concernant la surveillance générale, le CS du HCB relève un problème de pertinence méthodologique quant aux questions étudiées, avec des règles de décision arbitraires, des conclusions incorrectement justifiées et un possible biais associé au format d’enquête auprès du panel d’agriculteurs qui ont accepté de répondre au questionnaire. Enfin, le CS du HCB recommande que le rapport de surveillance considère la présence de téosinte dans des zones de culture du maïs MON 810 en Espagne et les risques potentiels associés à une éventuelle introgression de gènes de maïs MON 810 chez le téosinte.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [22 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02917702
Déposant : Isabelle Massart <>
Soumis le : mercredi 19 août 2020 - 17:04:55
Dernière modification le : vendredi 23 octobre 2020 - 15:59:17

Fichier

200225surveillancemaismon81020...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-02917702, version 1

Citation

. Comité Scientifique Du Haut Conseil Des Biotechnologies, Frederique Angevin, Claude Bagnis, Avner Bar-Hen, Marie-Anne Barny, et al.. Commentaires sur le rapport de surveillance de culture du MON 810 en 2018. Paris, le 25 février 2020. [Rapport de recherche] Haut Conseil des Biotechnologies. 2020, 35 p. ⟨hal-02917702⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

217

Téléchargements de fichiers

43