Quantification and segment flows of raw material used in animal feed in France - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles INRAE Productions Animales Year : 2021

Quantification and segment flows of raw material used in animal feed in France

Quantifier et segmenter les flux de matières premières utilisées en France par l’alimentation animale

Abstract

Societal expectations linked to the feeding of farm animals (without GMO, without imported deforestation, less competition with food crops…) are intensifying. In order to construct a methodology to detail the segmentation of feed consumption by animal sector, the “Groupement d’Intérêt Scientifique Avenir Élevages” mobilized a network of experts. A method of data reconciliation based on constraint optimization was used to make the different available data sources consistent and build a complete overview of the flows of feed materials (grains, by-products and forages) through the French feed supply chain. For the year 2015, the total grains and by-products used to feed farm animals was evaluated around 34 Mt standardized to 85 % dry matter for concentrates and between 70 and 72.5 Mt of 100 % dry matter for forages. Cattle were the first consumers of feed grains and by-products (37 % in total with 25 % for dairy and mixed systems and 12 % for beef cattle), before poultry (34 %) and pigs (23 %). Cattle (dairy, mixed and beef) consumed 43 % of the volume of soybean meal available in France, equalizing that used for poultry (43 %) and much higher than that used for pigs (6 %). The constructed methodology gives precise indicators on feed use, its sustainability, the importance of livestock in the consumption of by-products from the food industry, and self-sufficiency in protein of the French livestock sector. Its transformation into a perennial observatory of raw materials fluxes used in animal feed is under study in order to have a multiannual follow-up of the evolution of consumption.
Les attentes sociétales relatives à l’alimentation des animaux d’élevage s’intensifient (sans OGM, sans déforestation importée, limitant la compétition avec l’alimentation humaine, enrichi en Oméga 3 et/ou 6…) et deviennent parfois une condition d’accès au marché pour certaines productions animales. Afin de construire une méthodologie permettant une segmentation détaillée des consommations de matières premières par filière animale, le Groupement d’Intérêt Scientifique Avenir Élevages a mobilisé un réseau d’experts des différentes filières. Une méthode de réconciliation des flux avec optimisation sous contraintes a été utilisée pour mettre en cohérence les différentes sources de données disponibles et ainsi dresser un panorama complet des flux de matières premières (grains, coproduits et fourrages) dans le système alimentaire de France métropolitaine (alimentation humaine et animale, export, énergie…). Pour l’année 2015, le total des utilisations animales de matières premières concentrées a été évalué autour de 34 Mt standardisées à 85 % de matière sèche et celles de fourrages entre 70 et 72,5 Mt de matière sèche (pertes et refus déduits). Les filières bovines étaient les premières utilisatrices de matières premières concentrées (37 % au total dont 25 % pour les bovins laitiers et mixtes et 12 % pour les bovins à viande), devant les volailles (34 %) et les porcs (23 %). L’utilisation du tourteau de soja apparaît encore plus ciblée : 43 % pour les bovins (36 % pour les laitiers et mites et 7 % pour ceux à viande), 43 % également pour les volailles (dont 29 % pour les volailles de chair), et 6 % pour les porcs. La méthodologie « flux de matières premières » développée dans ce travail permet de fournir des repères précis sur l’alimentation des animaux d’élevage, sa durabilité, l’importance de l’élevage dans la valorisation des coproduits issus de l’agro-alimentaire ou encore l’autonomie alimentaire et protéique de l’élevage français. Sa pérennisation dans un observatoire des flux de matières premières utilisées en alimentation animale est à l’étude afin de disposer d’un suivi pluriannuel de l’évolution des consommations.

Dates and versions

hal-03639766 , version 1 (13-04-2022)

Identifiers

Cite

Manon Sailley, Cécile Cordier, Jean-Yves Courtonne, Boris Duflot, François Cadudal, et al.. Quantification and segment flows of raw material used in animal feed in France. INRAE Productions Animales, 2021, 34 (4), pp.273-292. ⟨10.20870/productions-animales.2021.34.4.5396⟩. ⟨hal-03639766⟩
68 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More